La capacité à réguler ses émotions, c'est-à-dire à les atténuer ou à les intensifier en fonction du contexte a une réelle influence sur notre vie. Les personnes ayant des difficultés à réguler leurs émotions sont globalement moins épanouies, présentent davantage de risques de développer des troubles psychiatriques et/ou des ennuis de santé, et rencontrent proportionnellement plus de difficultés au travail.

Cet ouvrage fournit un panorama complet des connaissances sur la régulation des émotions. Il aborde notamment :

- les gènes qui influencent l'aptitude à réguler ses émotions ;

- ce qui se produit dans notre cerveau et notre corps quand nous éprouvons et/ou régulons une émotion ;

- l'influence de la manière dont nous traitons l'information sur nos émotions et notre capacité à les réguler ;

- les stratégies de régulation les plus efficaces ;

- la manière dont différents courants (systémique, psychanalyse, cognitivo-comportemental, humaniste, positiviste, pleine conscience...) conçoivent la régulation des émotions ;

- le travail de la régulation des émotions dans différents troubles (dépression, anxiété, alcoolisme, états-limites, deuil pathologique, schizophrénie...) ;

- l'impact des émotions et des différentes manières de les réguler sur la santé physique ;

- l'influence des émotions et de la régulation des émotions dans les rapports sociaux (notamment intergroupes) ;

- l'influence des émotions et de la régulation des émotions à l'école et en entreprise ;

- la manière dont les aptitudes de régulation des émotions se développent chez l'enfant (typique et atypique).

Ce traité s'imposera comme le compagnon indispensable du thérapeute, ainsi que de l'étudiant et du chercheur en psychologie et en psychiatrie. Il intéressera par ailleurs quiconque souhaite mieux comprendre ses émotions et la manière de les apprivoiser.

Livres à découvrir

Conçu pour permettre aussi bien une consultation rapide (propre aux diagnostics différen­tiels) grâce aux renvois internes qu'une lecture plus approfondie, ce manuel offre un panorama exhaustif des problématiques psychopatholo­giques qui peuvent être rencontrées par un soi­gnant au cours de sa vie professionnelle.


Alliant les approches des neurosciences, de la psy­chanalyse, de la théorie de l'attachement, des thérapies humanistes, comportementales et médicamenteuses, cet ouvrage crée un pont entre la médecine et la psychologie.


Après un rappel de certains éléments de base (définition de la psychopathologie, bases neuro­biologiques et psychogénétiques, éléments de nosologie), il présente de manière méthodique les différents troubles susceptibles d'être rencontrés, de même que les voies thérapeutiques possibles (un chapitre complet est consacré aux différentes thérapies médicamenteuses).


Le lecteur profitera également des annexes utiles qui terminent l'ouvrage :


 - un glossaire de plus de 400 définitions ;

 - un index des auteurs ;

 - une bibliographie thématique ;

 - une webographie thématique ;

 - des tableaux récapitulatifs ;

 - une liste alphabétique des psychotropes.


Ce manuel est destiné aux professionnels de la santé, de même qu'aux professionnels de la santé mentale, psychothérapeutes et médecins de pre­mière ligne. Il intéressera également les étudiants de 2ème et 3ème cycles en psychologie.



Un livre incontournable et extraordinaire pour comprendre

la relation de l’Homme au monde des étoiles.


Les hommes, aujourd'hui, veulent être autonomes. Ils aspirent à prendre eux-mêmes leur destin en mains. Mais ils découvrent aussi combien il est difficile de déchiffrer les énigmes de l'existence.


La plupart ont remplacé la foi en l'Église par la foi en la science. Mais la science, si prodigieuse que soient ses découvertes, ne peut, ni ne veut, répondre aux questions les plus intimes D'où viens-je ? Où vais-je ?


Guenther Wachsmuth a réuni dans son livre les multiples résultats des recherches spirituelles auxquelles Rudolf Steiner, le fondateur de l'anthroposophie, consacra toute sa vie. Les lois de la réincarnation et du karma y sont présentées en faisant appel à une pensée qui s'appuie sur une stricte observation des faits. Encore faut-il, pour voir ceux-ci, ouvrir les yeux…


Le passage d'incarnation en incarnation apparaît comme un gigantesque processus de métamorphoses de l'individualité, processus au cours duquel chacun participe à l'élaboration de son destin et peut devenir l'artisan de sa propre évolution.


Guenther Wachsmuth (1893-1963), docteur ès-Sciences, rencontra Rudolf Steiner en 1920. Son intérêt pour les sciences de la nature l'incita à accepter la charge d'un laboratoire de recherches au Goetheanum. En 1923, Rudolf Steiner le nomma responsable de la Section scientifique de l'Université libre qu'il venait de fonder. Guenther Wachsmuth eut l'occasion d'accompagner Steiner lors de ses nombreux voyages en Europe et fut son premier biographe.




Ce « si long chemin… » est celui qu'ont suivi quatre personnes. Quatre histoires vraies traitées comme des nouvelles : celles d'un homme et de trois femmes en état de grande souffrance morale ou de lourds déchirements intérieurs.


Pour tenter de mieux se comprendre, ces mêmes personnes ont fait appel à un psychiatre.


L'astrologie, autre moyen de découverte de soi, est ici mise en parallèle.


En dehors de tout facteur héréditaire ou social, un astrologue pourrait-il déceler, au seul vu de leurs thèmes de naissance, les éléments qui vont bouleverser leur vécu respectif ?


Leurs maux, leur mal-être, étaient-ils écrits ?


Ce qui revient à dire : notre vie serait-elle déjà inscrite alors même que nous poussons notre premier cri ? En fait, sommes-nous maîtres de notre destin ?


Leur itinéraire respectif les amènera inexorablement à se croiser dans le cadre de cette étude qui peut être lue, au premier degré, comme un roman. Car ces quatre douloureuses histoires se frôlent et s'entrelacent… comme la vie sait si bien le faire.

La vocation de l'homme est l'ouverture de son champ de conscience, dont le Moi est le centre, alors que le Soi est le sujet de la totalité : corps, psychisme et âme.


Entre le Moi et l'inconscient, doit s'établir, dans le meilleur des cas, une dialectique qui oeuvre pour une évolution de plus en plus élevée vers notre dimension spirituelle. Or, ce processus d'évolution n'est possible que si la souplesse du Moi lui permet une mobilité suffisante. Malheureusement, le plus souvent, cette souplesse est entravée par le développement, en son sein, d'un noyau sclérosé, véritable kyste psychique : l'ego.


L'ego est structuré par ton passé, par l'héritage socio­culturel que tu as reçu, et par ton Surmoi, qui t'enferment dans un système répétitif clos, où tout est connu et a trouvé sa réponse.


Incontestablement ce fonctionnement est rassurant, puisqu'il élimine l'incertitude, mais il génére la forme d'aliénation la plus subtile : celle de l'homme par lui-même, et cela sans qu'il le sache. Cette aliénation est particulièrement nocive, car elle enferme le sujet dans une culpabilité et un aveuglement paralysants, lui interdisant d'être lui-même. Alors, toute son énergie s'enlise dans la corporéité, et se manifeste par un état déficient ou "normose".


L'Ego est un "Grand Inquisiteur" empêchant de voir le monde d'une manière claire et objective. Censure et refoulement, par l'énorme consommation d'énergie qu'elles nécessitent, entraînent un gâchis de nos ressources propres. Mais le plus grave, c'est que le blindage de l'ego interdit en grande partie l'accès aux zones de l'inconscient où siègent l'intuition et la créativité. L'Ego empêche l'accès au SOI.



Actuellement l'humanité expérimente une des crises les plus graves de son histoire.


C'est une crise évolutive, due en partie à notre vision périmée du monde. L'astrologie nous apprend comment et pourquoi les souffrances individuelles et collectives sont liées à ce processus évolutif.


Elle montre en effet qu'en chacun de nous - dans nos cellules - existe un plan précis, un programme justifiant notre existence terrestre.


C'est un plan à la fois d'ordre physique et métaphysique - autrement dit un "plan divin" - puisqu'il se trouve connecté de manière concrète

avec l'Intelligence universelle. L'ouvrage montre que les découvertes scientifiques récentes abondent dans ce sens.


À terme, l'astrologie se révélera être l'outil le plus prodigieux jamais inventé par l'espèce humaine pour se connaître, et pour connaître sa place réelle dans l'Univers. Et déjà, elle peut prétendre au titre de "science du futur". Nous assistons à la "fin d'un monde", et aussi à l'avènement de la "psyché du futur".


L'auteur :


Patrick Jarnoüen de Villartay est chercheur indépendant en sciences humaines. Il a effectué pendant 20 ans une recherche transdisciplinaire qui l'a mené des sciences modernes aux savoirs anciens de la Tradition. De 1995 à 2000, il a participé à des recherches en psychosociologie à l'Université d'Angers (UCO). Il est actuellement psychothérapeute et formateur en développement personnel.

Une fois que l'on s'est adapté à l'état unitif, l'itinéraire spirituel se poursuit vers une destination encore plus définitive. C'est ce que ce livre nous montre.


Dans nos principales traditions religieuses, l'événement majeur du voyage spirituel est la transcendance permanente, irréversible du moi ou ego. Le fait que cette partie du voyage ait été abondamment traitée signifie que beaucoup sont parvenus jusque-là. Mais, pourrait-on se demander, que se passe-t-il ensuite ? Devant nous, il n'y a plus de chemin ; les textes eux-mêmes semblent s'arrêter à une conscience permanente de l'unité avec Dieu. S'ils avaient mentionné ce chemin, au moins aurions-nous su qu'il en existait un. Mais comme rien n'est dit à ce sujet, nous supposons qu'il n'y a pas de chemin et que l'union du moi avec Dieu constitue l'objectif final.


Cet ouvrage vise à nous détromper et révèle qu'il existe bel et bien un chemin transcendant l'union, que la disparition définitive de l'état unitif marque le point culminant d'un long voyage intérieur au-delà de cet état. L'auteur montre qu'il existe un chemin conduisant de la transcendance de l'ego (le moi), par laquelle débute l'état unitif, à la disparition de tout moi (le moi véritable), par laquelle s'achève l'état unitif.


Ce récit de première main suscitera l'intérêt de ceux qui ont des expériences similaires ou qui cherchent à mieux comprendre leur propre itinéraire spirituel. Puisqu’un tel itinéraire met en évidence les effets de la grâce sur la conscience humaine, cet ouvrage intéressera les psychologues qui se préoccupent du processus de transformation.


« B. Roberts, dont la démarche se fonde sur l'expérience, éclaire plusieurs points importants demeurés obscurs dans les écrits des mystiques chrétiens du passé. Elle affirme avec force — et c'est le point essentiel — que l'état d'union transformante est une préparation à une étape ultérieure de transformation divine qu'elle nomme, faute d'une expression adéquate dans le vocabulaire chrétien classique, l'expérience du non-soi. B. Roberts est un auteur spirituel qui a le don d'exprimer l'ineffable. La précision de son style, l'acuité de son regard, son honnêteté vis-à-vis d'elle-même et de son expérience, sa finesse psychologique, modèle d'équilibre et de bon sens, la sûreté avec laquelle elle distingue entre l'incident et l'essentiel — entre la voie étroite et les impasses font de son récit une pièce unique parmi les ouvrages de spiritualité. »


Père Thomas Keating


Les psychothérapies n'ont pas toutes les mêmes visées, n'utilisent pas les mêmes techniques et n'induisent pas les mêmes démarches et les mêmes résultats.

Cette diversité devrait constituer un atout plus qu'une source de conflits.

Selon les caractéristiques des patients et la nature de leurs attentes, l'une ou l'autre pourra apparaître plus pertinente et plus adaptée.

Ce sont les facteurs d'une telle adéquation, pouvant faciliter un choix plus raisonné de la part des patients, qu'il s'agit d'éclairer ici.

Enfin, pour ceux qui sont engagés dans une thérapie (ou qui souhaitent s'y engager) ces réflexions les aideront, je l'espère, à mieux percevoir ce qu'ils peuvent en attendre, ce qui s'y vit et à en comprendre le processus.


Edmond Marc - Page 7


La notion de changement est au cœur du processus thérapeutique. Cependant le nombre et la diversité actuelle des psychothérapies laissent penser que cette notion ne recouvre pas le même sens pour toutes les écoles. Chacune vise pourtant à provoquer un certain changement chez le patient et tend à le formaliser en termes théoriques et pratiques. Dès lors, plusieurs questions se posent : quelle est la valeur et la portée de ces différentes formalisations ? Les points de vue qu'elles proposent sont-ils compatibles ou inconciliables ? Quel type de changement envisagent-elles ? Les démarches qu'elles induisent visent-elles les mêmes effets ?


Autant d'interrogations de fond auxquelles cet ouvrage s'efforce de répondre avec rigueur et clarté. Dans ce sens, il met en perspective les grands modèles du changement thérapeutique, de l'hypnose aux thérapies systémiques. Tout en accordant à la psychanalyse freudienne et aux différents courants qui en sont dérivés la juste place qui leur revient, il ne néglige pas les autres modèles : les approches psycho-corporelles, les démarches existentielles et humanistes, les thérapies comportementales et cognitives, les approches interactionnelles...

L'auteur opte donc pour une perspective « intégrative » ; il s'attache à mettre en lumière, au-delà des différences, les zones de convergence et les facteurs communs qu'il est possible de dégager. Son ouvrage s'adresse à tous les professionnels concernés par la problématique du soin psychothérapique. Clair et didactique, il offre un panorama complet et représente ainsi un outil précieux pour tout lecteur désireux de mieux comprendre les processus à l'œuvre dans la relation psychothérapeutique.


EDMOND MARC est professeur de psychologie à l'université Paris X, psychologue clinicien et auteur de nombreux ouvrages dont le Guide pratique des psychothérapies (Retz), et, en collaboration avec D. Picard, L'école de Palo Alto (Retz) et Relations et communications interpersonnelles.

Ce manuel présente la logique des processus de la vie psychique à tous les âges de la vie de la naissance à la vieillesse.


Les auteurs, issus de la pensée psychanalytique, retracent tout d'abord l'histoire de la réalité psychique de la subjectivité. Ils présentent ensuite les logiques, en large partie inconscientes, qui sous-tendent les formes d'expression de la psychopathologie.


L'apport des neurosciences dans le champ de la psychopathologie est également abordé. Une approche projective complète enfin cette démarche d'ensemble et fournit une méthode pour médiatiser la subjectivité propre du clinicien.


Ainsi composé, ce manuel s'adresse à tous ceux qui, étudiants, jeunes professionnels et psychologues confirmés, sont soucieux d'une vue d'ensemble actualisée de l'approche clinique de la vie psychique et des formes de sa pathologie.


Cette deuxième édition a été enrichie des nouvelles thématiques suivantes :


le travail de psychothérapie et les médiations thérapeutiques ainsi que la psychopathologie du sujet vieillissant.


La rédaction de ce manuel répond à une série de motifs qui nous ont décidés à entreprendre un travail de l'ampleur de celui qui est proposé.


Il n'existe pas actuellement de tentative d'ensemble pour offrir une représentation théorique de l'histoire de la construction et de l'évolution de la subjectivité de la naissance à l'âge adulte.

La plupart des travaux de recherches traitent de tel ou de tel point de l'histoire du développement de la vie psychique mais sans l'articuler à ce qui précède et à ce qui suit ; les manuels et traités « datent » et n'ont guère intégré les plus récents développements et modèles que la recherche clinique a dégagés, ou alors ils ne couvrent qu'une petite période de cette histoire. Manque une représentation clinique d'ensemble du processus, de la continuité et de la logique du processus, par lequel le bébé puis l'enfant, puis l'enfant latent et enfin l'adolescent construisent leur vie psychique en lien avec l'univers parental et les interrelations qui le constituent.


C'est pourquoi nous avons rassemblé des contributions de différents auteurs qui tous s'étayent sur la pensée psychanalytique et tous font autorité dans le domaine sur lequel ils se prononcent, pour proposer une nouvelle démarche qui articule une théorie de l'histoire du développement à la psychopathologie et aux méthodes projectives.


Le manuel propose donc une approche de l'évolution du sujet humain et des besoins qu'exige le développement de sa subjectivité propre, des avatars que ce processus peut rencontrer aux différents moments de son parcours, à partir d'une analyse dialectique permanente de son évolution avec celle de son entourage familial et sociétal. En effet, si elle s'exprime chez un sujet, la psychopathologie, comme tout ce qui concerne l'organisation de la vie psychique, ne peut vraiment devenir intelligible que dans une dialectique de celle-ci avec ce à quoi le sujet a été confronté.


C'est donc à partir de cette représentation d'ensemble que la psychopathologie est présentée et prend sens. Là aussi, ce manuel innove, il ne se contente pas de présenter une nosographie de la symptomatologie des différentes formes de psychopathologie, il essaye de pénétrer dans l'intelligibilité de celle-ci en lien avec les aléas du développement de la subjectivité. Il ne se contente pas de proposer un point de vue descriptif des types de psychopathologie, une séméiologie de ceux-ci ; il essaye, dans une tradition de psychopathologie issue de la clinique psychanalytique, de pénétrer les logiques, en large partie inconscientes, qui sont sous-jacentes aux formes d'expression de la psychopathologie.


L'approche projective complète de ses méthodes propres cette démarche d'ensemble ; elle fournit une méthode pour médiatiser la subjectivité propre du clinicien. Mais il nous a aussi semblé qu'à notre époque, et compte tenu de l'importance des travaux actuels dans ce domaine, il était nécessaire d'ajouter à cette somme une réflexion sur ce que le développement des neurosciences cognitives apporte aux grandes questions de la psychopathologie, avec en particulier l'ajout de deux nouveaux chapitres : le chapitre 23 sur la psychopathologie du sujet vieillissant et le chapitre 30 sur le travail de psychothérapie et les médiations thérapeutiques.


Ainsi composé, ce manuel s'adresse à tous ceux qui, étudiants, jeunes et, pourquoi pas, moins jeunes professionnels, sont soucieux d'une vue d'ensemble de la connaissance de l'approche clinique de la vie psychique et des formes de sa pathologie. Il rassemble en un seul volume ce qu'il est essentiel et indispensable de savoir et d'avoir compris de la psychopathologie clinique quand on étudie ou que l'on s'engage dans une pratique de soin qui cherche à dégager le sens des formes de la souffrance humaine.



René Roussillon -Professeur de psychologie clinique et psychopathologie - Université Lyon 2

Vingt-quatre ans après le livre de Dane Rudhyar, voici un nouvel ouvrage qui s'adresse aux étudiants et aux astrologues.


Selon C. G. Jung, l'avenir de la psychologie reposait sur la reconstruction de la relation rompue entre l'homme et le cosmos ; il s'agit d'« édifier » ce pont afin que la psychologie puisse réellement manifester son pouvoir de guérison.


Tel est le postulat de Stephen Arroyo. En reformulant l'astrologie traditionnelle, il affirme et reconnaît la valeur de l'astrologie comme langage de la vie et de l'expérience intérieure, comme support à l'évolution individuelle.


L'auteur montre qu'il existe aujourd'hui une véritable « psychologie astrologique », accessible, fiable et prête à être utilisée efficacement. Jamais l'astrologie moderne, dans son exercice professionnel légitime, n'avait été présentée de façon aussi pratique et directe.


Cet ouvrage traite en détail tous les aspects cruciaux : celui de l'efficacité thérapeutique, les problèmes d'éthique et de pratique, la consultation, l'interprétation, la place de l'astrologie dans le monde actuel. Stephen Arroyo donne des axes de recherche et de travail pour lever le tabou sur l'astrologie et la sortir de son ghetto culturel. Il tente de lui restituer sa véritable dimension : réharmoniser l'homme avec le cosmos.

Poussière d'étoile, l'Homme, depuis sa naissance, tente de retracer son histoire dans l'infini cosmique.


Grâce au « verbe des étoiles », Dane Rudhyar, philosophe de l'Age nouveau, ouvre la voie à une compréhension nouvelle de l'Homme et de son Destin.


Dans la Pratique de l'Astrologie, Dane Rudhyar nous introduit à une sagesse au quotidien qui réconcilie science et tradition, intuition et raison.


Avec Dane Rudhyar, père de l'astrologie du IIIe millénaire, la distance entre l'Homme et l'Étoile est définitivement abolie.



Il n’y a qu’une chose qui compte :

C’est que chacun soit rempli d’amour pour son prochain.


Max Heindel

Christian Fages vous propose un livre d’une richesse iconographique exceptionnelle qui vous permettra très certainement de porter un tout autre regard sur l’Astrologie. Cet art sacré, galvaudé par certains, dénigré par d’autres, est en effet très présent dans les plus belles églises du Monde Chrétien comme dans de simples chapelles au détour de simples chemins de campagne.

FIN PROVISOIRE DE LA PAGE

Accueil


Bibliographie

Cet ouvrage est centré sur la qualité de la relation thérapeutique. Le fil rouge est l'exploration de la relation thérapeutique, tant en médecine qu'au sein de la relation psychothérapeutique. L'auteur analyse la construction du lien et de la relation subjective et intersubjective dans le cadre de la relation thérapeutique, détaille les « outils techniques », les indications, les contre-indications et les écueils rencontrés. Les questions essentielles du cadre et de l'éthique de la relation de soin sont abordées, de même que les aspects théoriques du non-respect du cadre et des inadéquations de la relation de soin. Enfin, un chapitre est consacré au travail thérapeutique de groupe.


La relation thérapeutique en médecine et en psychothérapie est un livre destiné aux médecins, aux psychologues et aux psychothérapeutes, ainsi qu'aux paramédicaux et aux psychanalystes qui souhaitent améliorer leur relation au patient.